Le mois décolonial

Qu’est-ce que c’est?

Printemps arabes, Black Lives Matter, Me Too, affaire Adama Traoré, manifestations pour l’environnement, la dernière décennie est secouée par une furieuse et réjouissante envie d’en finir avec le mépris. Partout dans le monde, les peuples expriment leur désir d’émancipation, de liberté, de renouveau. Partout, cette énergie stimulante et cette dynamique salutaire sont confrontées aux postures défensives d’une minorité bien assise, arc-boutée sur ses privilèges hérités d’un autre âge.

C’est dans ce contexte que nous souhaitons proposer des espaces d’expression pour celles et ceux qui proposent une lecture différente, interrogent notre manière de faire société et luttent contre les assignations.

Au travers d’un geste artistique et une parole intellectuelle, scientifique, universitaire et citoyenne, nous porterons un regard sur un monde bouleversé par les revendications de véritables changements de paradigmes. Nous valorisons celles et ceux qui portent une parole innovante, politique, contemporaine et pertinente dans le domaine des luttes contre toutes les formes de dominations qui produisent rejets, destructions et discriminations. Domination de l’homme sur l’homme, de l’homme sur la femme, de l’Homme sur l’animal et la nature.

Pour cette troisième édition de cet évènement, nous continuerons à déconstruire l’imaginaire colonial. Cet héritage du passé qui constitue le socle d’un racisme et d’une violence encore trop prégnante dans notre société. Pour en finir avec cet héritage et construire un nouveau modèle de société plus juste, il convient de faire face à ce sujet et de nous interroger sans équivoque.

Initié par Contre Courant (association étudiante de Sciences Politiques), Mix’Arts (association culturelle et d’éducation populaire), PEPS (mouvement politique et d’éducation populaire d’écologie sociale et populaire) et Survie (association de lutte contre la françafrique), le Mois Décolonial rassemble aujourd’hui près d’une trentaine de partenaires.

Cette année, c’est près de 40 événements, à prix libre, dédiés à déconstruire l’imaginaire colonial, à Grenoble et dans l’agglomération : spectacles, débats, ateliers, conférences, concerts… on en trouve pour tous les goûts !

Les structures organisatrices

AFA Grenoble : L’Action Antifasciste Grenoble est une organisation autonome qui milite sur la question du fascisme, du racisme d’État ainsi que sur l’impérialisme français. Nous prenons part activement à différents cadres d’organisations avec des collectifs, syndicats et partis politiques.

Les Amis du Monde Diplomatique Grenoble : Antenne locale des Amis du Monde Diplomatique de Grenoble. Les Amis du Monde Diplomatique est une association de lecteurs et sympathisants du journal mensuel Le Monde Diplomatique  qui vise à préserver et renforcer l’indépendance éditoriale de la rédaction et à promouvoir le journal.

Antigone : Antigone est un café-bibliothèque-librairie autogéré par des bénévoles et fonctionnant sans subvention, installée au 22 rue des violettes à Grenoble. La bibliothèque, cœur du projet, met à la disposition des adhérent-es plus de 7000 titres enfants et adultes, avec un important fonds sur la pensée libertaire. La librairie, sa petite sœur, défend l’édition indépendante et la presse alternative. Dans le local, nous proposons une programmation toujours plus détonante et éclectique de rencontres, de débats, de spectacles, de cinéma. Antigone est aussi un lieu d’accueil et de ressources pour les groupes, réseaux, collectifs, associations d’ici et d’ailleurs qui, comme nous, sont en lutte contre la pensée

Association Main dans la main : L’association Main dans la Main est une association créée le 30 avril 2018 à Grenoble par des membres des diasporas Maliennes et Guinéennes. Implantée à la Villeneuve de Grenoble et au Village Olympique, son objet social est de promouvoir la culture africaine, favoriser la rencontre et l’échange culturel sur le territoire de la métropole grenobloise et promouvoir la paix et la réconciliation entre les peuples du monde. Les valeurs fondatrices de l’association sont le partage, l’amour des autres et la joie à travers un travail d’organisation de concerts, contes, conférences et de débats.

ATTAC Isère : Fondée en 1998, Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) est une association qui milite pour la justice sociale et environnementale, et conteste radicalement le pouvoir pris par la finance sur les peuples et la nature. Attac mène des actions pour favoriser le développement d’alternatives et pour mettre sous contrôle citoyen les banques et multinationales prédatrices.

CASOMI : Le Comité d’Action Sociale des originaires d’Outre-Mer est une association ayant pour objectif de mettre en valeur les communautés ultramarines en travaillant notamment sur les questions de discriminations et en accompagnement des personnes de la communauté sur le territoire hexagonal.

CISEM : La Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants regroupe 16 organisations associatives, syndicales et politiques, elle a été constituée en 2005, avec pour objectifs: l’analyse des causes économiques et politiques des migrations, l’accueil inconditionnel des migrant.e.s, la régularisation de tous les sans-papiers avec délivrance d’une carte de 10 ans, fermeture des centres de rétention, le droit de vote des résidents étrangers au minimum aux élections locales.

Club Evasion Outre-Mer : Le Club Evasion Outre-Mer est une structure qui défend une éducation à l’environnement et à le préservation des peuples autochtones d’Outre-Mer mais à valoriser un tourisme écologique et solidaire

Collectif Vietnam Dioxine : Le Collectif Vietnam-Dioxine regroupe des bénévoles et des associations partenaires qui luttent pour la reconnaissance officielle et les réparations suite aux effets de l’usage de l’agent orange durant la guerre du Vietnam.

CSP69 : Le CSP69, Collectif des sans-papiers de Lyon lutte pour la régulation des personnes sans papiers. 

CTNE : Le CTNE, Comité Traité Négrière / esclavage, vise à développer la mémoire et l’information sur les crimes contre l’humanité que furent la Traite négrière et l’Esclavage, ainsi que sur leurs retombées et leurs suites jusqu’à aujourd’hui. Il s’agit de lutter pour une abolition totale et définitive des discriminations. 

Essarter Editions : Maison d’édition associative spécialisée dans l’édition photo-documentaire. Leur objectif est de faire dialoguer les générations, les témoignages, les espaces et les chronologies sur des questions politiques et historiques en s’intéressant de près aux frontières, aux conflits, aux migrations et aux appartenances culturelles.

Génération Lumière : Génération Lumière (GL) est une association écologiste et de solidarité internationale qui agit dans le « double espace » de l’Europe (Lyon, France) et de la région des Grands Lacs en Afrique (Uvira, RDC) pour la justice environnementale. Ici et là-bas, les actions de GL se portent sur la sensibilisation/formation et le développement d’alternatives concrètes et décoloniales 

La Ligue Panafricaine Umoja : La LP-U lutte pour la souveraineté et l’unité de l’Afrique. Le pôle Enfants, Jeunesse et Familles s’adresse à la structure familiale et œuvre pour la réappropriation/promotion culturelle africaine. Organisation indépendante et internationale, la LP-U rejette toute forme de sexisme, de racisme, de tribalisme ou de prosélytisme dans ses rangs.

Lyon AntiCRA : Un Collectif de soutien aux prisonnier.e.s du Centre de Rétention Administrative de Lyon St. Exupéry et de lutte pour la fin de l’enfermement et la fin des expulsions. 

La Maison de l’image : La Maison de l’Image est un lieu ressource reconnu en matière de photographie, d’audiovisuel et d’éducation aux images depuis sa création en 1972. L’association organise des événements culturels et artistiques, et intervient auprès de nombreux publics qui souhaitent acquérir des clés du langage de l’image, découvrir la création audiovisuelle, se former aux techniques et conduire des projets faisant appel à la photographie, au son et à la vidéo.

La Maison de la Poésie Rhônes Alpes : Depuis 1985, la Maison de la Poésie Rhône-Alpes (membre de la Fédération Européenne des Maisons de Poésie), œuvre pour la promotion, l’émergence, la production de la poésie contemporaine sous toutes ses formes, la valorisation des poètes, des auteurs et la rencontre entre tous les publics et les différentes disciplines artistiques.

Mix’Arts : L’association Mix’Arts a pour objets principaux la diffusion et la promotion culturelle, principalement dans l’espace public. Ses activités s’inscrivent dans une dynamique écoculturelle en réfléchissant aux impacts sociaux et environnementaux des pratiques artistiques. L’association est aussi une structure autogérée d’expérimentations qui s’appuie sur les outils et pratiques de l’éducation populaire.

Modus Operandi : Modus Operandi a été créé en 2006 pour traduire et faire connaître l’approche de la conflict transformation au public francophone. Elle propose de mener des actions recherche avec – et non pas sur – les personnes concernées par différentes formes de violence.

ODTI : l’Observatoire des Discriminations et des territoires interculturels accueille et accompagne les travailleurs immigrés dans l’accès aux droits, par des ateliers d’apprentissage du français (ASL), par la promotion de l’égalité entre les travailleurs immigrés et les travailleurs français. 

Le Pacifique : Le Pacifique – Centre de Développement Chorégraphique National, c’est un lieu public accessible à toutes et tous pour rencontrer, pratiquer, échanger, découvrir, voir les arts du mouvement !

PEPS : Mouvement d’écologie populaire et sociale, PEPS se réclame d’une filiation à l’écologie sociale, écoféministe, décoloniale, des mouvements éco-syndicalistes, les mouvements pour les Droits Civiques (de libération), les luttes altermondialistes, animalistes, au municipalisme libertaire et à l’éducation populaire. Ses pratiques s’ancrent dans les luttes locales, les mouvements sociaux et politiques, les luttes des quartiers populaires.

Radio Campus Grenoble : Une radio associative sur le campus de Grenoble

Ritimo : Ritimo est un réseau associatif d’information et de documentation pour la solidarité internationale et le développement durable. Depuis 1985, notre réseau ritimo regroupe en France des lieux et des organisations (centres de documentation, lieux ressources, médias et projets documentaires en ligne…) engagés collectivement dans un projet de mobilisation pour la solidarité internationale.

RLF Grenoble : Le Réseau de Lutte contre le Fascisme  Comité Grenoble – anciennement Ras L’Front – s’organise pour la lutte contre le fascisme et ses formes d’organisations (groupusculaires, parti électoraliste, droite « républicaine » et colonialiste, etc) par la mobilisation collective à travers l’inter-orga contre l’extrême droite 38 et par de la diffusion théorique de la lutte antifasciste.

RUSF : Le Réseau Universités Sans Frontières (RUSF) Isère est un collectif de citoyen.ne.s, de personnels, d’étudiant.e.s, de sympathisant.e.s avec ou sans papiers, qui se battent pour le droit à l’éducation et l’accès à l’enseignement supérieur de toutes et tous. Pour le RUSF, le droit à l’éducation passe de manière incontournable par des conditions de vie dignes et stables, et donc par la régularisation immédiate de tou.te.s les étudiant.e.s sans papiers. Le réseau s’organise pour soutenir les étudiant.e.s étranger.e.s dans leurs démarches administratives et juridiques, notamment celles permettant leur inscription à l’université. Il lutte contre la sélection, les différences de traitements et l’expulsion des étranger.e.s.

Solidaires : L’Union syndicale Solidaires est composée de fédérations et syndicats nationaux, et d’Unions locales et régionales (à l’image de l’Union départementale Solidaires Isère). Elle existe depuis 2003 mais a des racines bien plus anciennes dans le syndicalisme. Elle défend les travailleurs et les travailleuses en France, quelle que soit leur origine et leur culture, et travaille avec les organisations de jeunes, de chômeur et chômeuses, de paysans, d’habitants.

Survie : Créée il y a plus de 30 ans, l’association Survie décrypte l’actualité franco-africaine et se mobilise contre la Françafrique, qu’elle a fait connaître. Elle compte plus de 1300 adhérent.e.s et une vingtaine de groupes locaux partout en France. Survie travaille particulièrement sur la question du génocide des tutsi au Rwanda.

Synergie Outre-Mer : L’association lyonnaise est résolument tournée vers la promotion de l’écologie en Outre-Mer (campagne de sensibilisation sur la question du chlordécone) et en France plus largement, elle souhaite fédérer toutes initiatives d’associations, de mouvements pour soutenir l’Outre-Mer dans les domaines tels que : l’écologie et le développement durable, l’économie sociale et solidaire, la promotion du patrimoine culturel, de l’artisanat et du terroir.

VISA 38 : Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes 38 est une association intersyndicale regroupant en Isère les unions départementales de la CGT, de la FSU, de Solidaires, de la CNT, de la CNT-AIT, de l’UNEF et du MNL. VISA est un outil d’information pour lutter contre l’implantation et l’audience de l ’extrême droite dans le monde du travail.

Alternatiba Grenoble : […]

La BAF : La BAF, c’est un centre social autogéré, qui met en place diverses activités autour de valeurs communes de solidarités, d’horizontalité, de convivialité, de luttes contre les oppressions, d’autogestion.

La Bobine : La Bobine est un espace de rencontre entre artistes amateurs, professionnels, vie associative et public, un lieu culturel participatif de coopération et de décision dont le fonctionnement est assuré par plus de 100 bénévoles et de 20 salarié.e.s. !

Le Barathym : Café associatif situé dans le Patio, au cœur de la galerie de l‘arlequin, le Barathym est un lieu d’échange, de convivialité et de détente ouvert à toutes et à tous.

La Belle Electrique : Salle de concert de 1000 places à Grenoble. Programmation éclectique et électronique. Actions culturelles, Accompagnement. Bar-restaurant. 

Cap Berriat : Cap Berriat, depuis 50 ans, axe son projet sur le soutien aux initiatives des jeunes et à la petite vie associative, en développant notamment l’accompagnement de projet, l’incitation dans les lycées et le secteur 1, et l’animation d’une pépinière d’associations portées par des jeunes de 16 à 35 ans.

Hexagone de Meylan : L’Hexagone est un théâtre labellisé scène nationale situé à Meylan, près de Grenoble. Consacré au spectacle vivant, il oriente son travail sur la rencontre entre les arts et la science.

Ville de Grenoble : […]

Virus 36 : L’association inscrit ses pratiques dans la tradition de l’éducation populaire. Par éducation populaire ils entendent l’ensemble des pratiques éducatives qui visent l’émancipation des individus et la transformation sociale à travers l’augmentation de notre capacité d’agir. Ils souhaitent particulièrement focaliser leur attention sur les phénomènes de discrimination : le racisme, le sexisme, et tous les autres rapports sociaux inégalitaires. Pour eux, identifier et analyser comment se structurent ces rapports sociaux est une première étape pour combattre les inégalités

Les partenaires

> AMAL (Association culturelle de coopération franco-maghrébine)

Amal est un mot arabe qui signifie « espoir ».

L’espoir est le sentiment qui anime les membres d’Amal, association culturelle de coopération franco-maghrébine qui a choisi de faire de la culture un instrument d’intégration contre le racisme, de lutte contre les discriminations, et de refus du repli identitaire.
🔗 Site web
🔗 Twitter
🔗 Facebook

> Festival Game O’Vert

Organisé par la toute nouvelle association Together For Earth – Grenoble qui fédère les associations écologiques étudiantes, le festival Game O’Vert propose durant 10 jours, des webinaires, des ateliers, des projections… pour sensibiliser aux enjeux écologiques et à l’urgence climatique.
🔗 Facebook

> Modus Operandi (ModOp)

L’association Modus Operandi a été créée en 2006 à Grenoble. Elle développe une approche constructive du conflit. En s’inspirant de l’approche de la transformation de conflit, elle cherche à agir sur une situation conflictuelle d’inégalité de position, de stigmatisation ou encore d’asymétrie de pouvoir, en rendant possible la prise de parole publique, éventuellement sous la forme de la confrontation. L’intérêt de cette démarche est d’éviter le surgissement de la violence.
🔗 Site web
🔗 Twitter

> Observatoire Terre-Monde

L’Observatoire Terre-Monde est né d’une volonté partagée de mettre en lumière la diversité des enjeux écologiques inhérents aux territoires dits « d’Outre-mer ». À l’heure où l’impératif écologique nous enjoint à repenser collectivement nos manières d’habiter la Terre et de vivre-ensemble, l’Observatoire a pour vocation de constituer un lieu d’étude, d’actions et de diffusion de recherches et de connaissances autour des enjeux écologiques inhérents aux territoires « d’Outre-mer » et leurs proches régions.
🔗 Site web
🔗 Facebook
🔗 Instagram

> Le Pacifique
Le Pacifique, Centre de Développement Chorégraphique National de Grenoble ambitionne de développer un lieu hybride et innovant, en soutenant et proposant de façon équitable des écritures contemporaines de plateaux ainsi que des créations s’appuyant sur les ressources du territoire : créations participatives, dispositifs à expérimenter, protocoles à activer, déambulations urbaines…
🔗 Site web
🔗 Facebook
🔗 Instagram

> Réseau Education Sans Frontière
Le RESF38 regroupe des collectifs d’enseignant-e-s, de personnels de l’éducation nationale, de parents d’élèves, de syndicats, qui luttent pour faire respecter le droit à l’éducation et tous les droits qui le conditionnent.
🔗 Site web
🔗 Facebook

> SOS Méditerranée
SOS Méditerranée a vocation à porter assistance à toute personne en détresse sur mer se trouvant dans le périmètre de son action, sans aucune discrimination. Les personnes concernées sont des hommes, femmes ou enfants, migrants ou réfugiés, se retrouvant en danger de mort lors de la traversée de la Méditerranée.
🔗 Site web
🔗 Facebook
🔗 Instagram